L’Exode urbain

Voici quelques lignes extraites du livre de Claire Desmares-Poirier dans lequel elle écrit sur l’exode urbain…

Page 98 : <En ce qui nous concerne, nous avons fait le choix de promouvoir le pommé. Cette tartine de pomme de Haute-
Bretagne est un délice. C’était un moyen de subsistance quand le beurre venait à manquer. La préparation du pommé se fait début novembre : il faut cuire 150 kilos de pommes épépinées, épluchées et coupées en morceaux dans 120 litres de jus réduits au feu, le tout dans une grande marmite pendant vingt heures.

Évidement, il est nécessaire de remuer sans cesse, « ramaouger » comme on dit en Gallo, pour éviter que ça attache et que ça brûle. Il faut donc mobiliser ami.es et voisinage pour se relayer. Cette fête, cette « ramaougerie de pommé » est devenue l’un des rendez-vous incontournables de la ferme tous les ans. Hubert et Marie-Claude Laizé, de l’association Les Ramaougeries de Pommé nous accompagnent chaque année pour le bon déroulé de la préparation, ce sont nos porteur.ses de savoir. Des bénévoles en nombre se joignent à l’équipe tout au long de ces trois jours pour partager les tâches (éplucher, couper, ramaouger), s’installer autour de grandes tablées et profiter de la traditionnelle veillée chantée et contée du samedi soir. ces moments si précieux sont inoubliables. quand se rencontrent les ancien.nes, les voisin.es venu.es prêter main-forte et nos followers Instagram, curieux de découvrir pour de vrai ce qui les fait saliver en image, nous avons le sentiment de remplir notre rôle, celui de construire des ponts et du lien entre habitant.es des villes et des campagnes, de contribuer à transmettre les connaissances d’hier pour mieux construire demain !>

Ce livre est paru aux éditions Terre Vivante