Le Pommé, fierté du patrimoine coglaisien

Lors de l’assemblée générale des Ramaougeries du pommé qui a eu lieu mardi 3 mars, à Ecobatys, le coprésident Bernard Hommerie a dressé le bilan des comptes de l’association et a annoncé sa démission du bureau.

Créée en mars 2017, l’association soutient les animations et les initiatives locales autour de la pomme, de sa culture, de la préservation de sa réserve génétique, et de sa transformation, particulièrement autour de la fabrication du pommé. Le pommé est en cours de reconnaissance d’appellation d’origine protégée, un label qui lui donnerait une appréciation en France et dans le monde. D’une texture ferme et aux arômes riches, le pommé commence à trouver une place sur les tables. Il est fabriqué lors des ramaougeries, des événements qui créent du lien social.

L’association compte une trentaine de membres, répartis dans cinq commissions : l’histoire, l’art culinaire, la communication, la technicité et la qualité. Afin de susciter l’intérêt du pommé dans le territoire, il faudrait convaincre les agriculteurs de la rentabilité de la culture de pommiers, entériner la création d’une Cuma (Coopérative d’utilisation de matériel agricole) dédiée à la culture de la pomme, favoriser l’exploitation de vergers et rendre le prix du pot de pommé plus abordable.

Le tarif des cotisations reste inchangé : 10 € pour les particuliers, 30 € pour les entreprises de moins de dix salariés et 50 € pour les entreprises de plus de dix salariés et les collectivités locales.

Les dons à l’association sont déductibles à hauteur de 66 % pour les particuliers et de 60 % pour les entreprises.

Lors de l’assemblée générale, cinq membres ont été élus au conseil administratif : Marie-Claude Laizé, Joseph Pommereul, Yannick Minard, Bertrand Hériveau, et Laurent Fabry.

Ouest France, 13/03/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.